Lesfinances.fr
Accueil > Assurance vie > Quelle banque propose la meilleure assurance vie ?

Quelle banque propose la meilleure assurance vie ?

Article rédigé par Ludovic Chaput. Dernière mise à jour le 1 août 2021.

L’assurance vie fait partie des produits d’épargne incontournables en France. Cela en raison d’une fiscalité très attractive tout au long de la vie du contrat, de dispositions avantageuses en termes de succession, mais aussi et surtout de larges possibilités d’investissement. L’assurance vie s’adapte aux objectifs financiers de tous les épargnants, aussi bien ceux souhaitant privilégier la sécurité de l'épargne (fonds euros) que ceux souhaitant investir avec un horizon de placement à long terme en profitant de supports dynamiques (fonds d’investissement et supports immobiliers).

Par ailleurs, contrairement à d’autres dispositifs d’épargne, il n’y a pas de plafond sur les versements sur un contrat. L’assurance vie est donc le dispositif qui s’impose pour développer son patrimoine financier. On compte près de 50 millions de contrats ouverts en France.

La quasi-totalité des banques commercialisent un voire plusieurs contrats d’assurance vie. Mais tous les contrats ne se valent pas, loin de là. En effet, si le cadre fiscal est commun à tous les contrats, il n’en est pas de même des caractéristiques telles que les frais, les supports d’investissement accessibles et les options de gestion où l’on constate des disparités importantes. D’où l’importance de comparer les offres avant de souscrire à un contrat.

Malheureusement, la comparaison des assurances vie n’est pas toujours aisée car beaucoup de banques traditionnelles ne mettent pas suffisamment en avant les caractéristiques détaillées de leur contrat sur internet. Il faut souvent entrer en contact avec un conseiller de la banque pour obtenir des détails, ce qui ne facilite pas la comparaison des contrats entre les banques.

Les banques traditionnelles disposant d’un réseau agence sont désormais en compétition avec les banques en ligne, lesquelles affichent davantage de détails sur leur site internet quant aux caractéristiques de leurs assurances vie. Et pour cause... En matière d’assurance vie grand public, les banques en ligne se distinguent avec des assurances vie sans frais sur versement et un choix de supports d’investissement conséquent. Deux points forts vis-à-vis des banques traditionnelles que nous aurons l’occasion de développer dans cet article.

Quels sont les avantages et les limites des assurances vie commercialisées par les banques ? Quelle banque propose la meilleure assurance vie ? Pour répondre à ces questions, nous revenons sur les critères importants pour identifier les meilleurs contrats, et vous présentons les banques proposant les meilleures assurances vie selon notre grille de lecture.

Quelle banque propose la meilleure assurance vie ?

Meilleure assurance vie : quels critères retenir ?

Pour analyser les qualités d’une assurance vie, on peut utiliser une grille de lecture à 3 axes :

  • les frais du contrat,
  • la qualité des supports d’investissement,
  • les services proposés : gestion pilotée et options de gestion.

Voyons plus en détails ce que l’épargnant est en mesure d’attendre pour chacun de ces points.

Les frais du contrat

Les frais portent sur différents points. Nous allons énumérer les frais les plus courants, ceux auxquels il convient d’être attentif avant de souscrire une assurance vie.

Il y a tout d’abord les frais sur versement. Il s’agit de frais prélevés à l’occasion de chaque versement sur le contrat. Ces frais vont de 0 à 5 % selon les contrats ! Inutile de vous dire que les épargnants ont intérêt à privilégier les contrats sans frais sur versement. Ce qui est d’autant plus vrai dans le contexte actuel de taux bas. En effet, le taux de rémunération de l’épargne sans risque est en baisse depuis de nombreuses années, alors s’il faut compter plusieurs années pour amortir les frais sur versement c’est rédhibitoire.

La plupart des banques traditionnelles prélèvent des frais sur versement. C’est tout du moins ce qui est indiqué sur les supports d’information communiqués auprès des clients. En pratique, les épargnants peuvent négocier avec leur conseiller bancaire le montant de ces frais. Le niveau des frais de versement dépend donc du bon vouloir du conseiller, ainsi que des montants en jeu, et il faudra batailler tous les ans. Les conseillers sont davantage enclins à concéder une réduction des frais sur versement pour les clients disposant d’encours importants. Les jeunes épargnants ne disposent pas d’un patrimoine important, leur pouvoir de négociation est plus faible.

Une façon simple de s’affranchir des frais sur versement est de se tourner vers les assurances vie commercialisées par les banques et courtiers en ligne. Pour l’essentiel, elles sont sans frais sur versement. C’est le cas des contrats proposés plus bas dans notre sélection des meilleures assurances vie de banque présentée plus bas dans cet article.

Des frais peuvent également s’appliquer sur les opérations d’arbitrage, c’est-à-dire lorsque vous basculez votre épargne d’un support d’investissement vers un autre support. Par exemple du fonds euro vers une unités de compte et inversement, ou d’une unité de compte vers une autre unité de compte. Là encore, certains contrats prélèvent des frais tandis que certains n’en prélèvent pas.

Les autres frais à regarder au moment de souscrire un contrat sont les frais de gestion sur les encours. Ces frais s’appliquent à la fois sur les fonds euros et les supports en unités de compte. Dans le sens où la performance des fonds euro est communiquée nette de frais, les épargnants peuvent s’en tenir à une comparaison des rendements nets des fonds euro. Du côté des supports en unités de compte, il y autant de performance que de profils d’allocation, les épargnants ont intérêt à comparer les frais de gestion. Ces frais vont du simple au double selon les contrats ! Les meilleures assurances vie du marché ne prélèvent que 0,50 % par an sur les encours investis en unités de compte. De l’autre côté du spectre, certains contrats prélèvent près de 1 % de frais. Il faut bien avoir conscience que ces frais s’appliquent chaque année. Dans la mesure où l’assurance vie est un dispositif d’épargne que l’on garde souvent de nombreuses années, une petite différence de frais annuels représente un écart de frais important au bout de plusieurs années.

Note de Ludovic : certains épargnants pensent (à tort) que les contrats avec davantage de frais présentent des caractéristiques plus intéressantes en matière de services et de supports d’investissement que les contrats moins chargés en frais. Notre étude du marché nous montre qu’il n’en est rien. En pratique, nous constatons même plutôt l’inverse. Une observation qui s’explique en raison des facilités de gestion qu’offrent les contrats en ligne. Car dépourvues de réseaux d’agences physiques, les banques en ligne parviennent à baisser drastiquement les frais des contrats sans compromis quant à la qualité des services et avec un meilleur choix de supports d’investissement.

La qualité des supports d’investissement

Les supports d’investissement présents dans le contrat d’assurance vie sont essentiels puisque ce sont eux qui apportent la performance. Qu’il s’agisse du fonds euro, mais aussi et surtout des unités de compte (fonds d’investissement).

Certains contrats ne donnent accès qu’à quelques dizaines de supports affichant des performances décevantes, quand d’autres contrats donnent accès à plusieurs centaines de supports, dont des fonds d’investissement affichant d’excellentes performances. Pour l’épargnant ordinaire, il n’est pas évident de s’y retrouver. Il est possible de consulter l’historique de performances des fonds d’investissement, et ainsi se faire une idée sur les qualités de gestion desdits fonds. Mais il s’agit là d’un travail fastidieux.

Une offre de supports d’investissement est qualitative dès lors qu’elle comporte un large choix de fonds d’investissement bien notés ainsi que des fonds indiciels. Les fonds indiciels (aussi appelés trackers ou ETF) sont une des tendances lourdes de ces dernières années. Ces fonds répliquent la performance d’indice de référence (Nasdaq, CAC 40, etc.) et affichent des frais de gestion très bas, ce qui leur permet d’afficher de bonnes performances nettes de frais.

En sus des fonds d’investissement en actions, les épargnants peuvent également investir sur des supports immobiliers (SCPI, OPCI, SCI). L’offre de supports immobiliers est beaucoup plus réduite que celles des fonds d’investissement en actions. Les épargnants devront donc redoubler d’attention au moment de comparer les contrats.

Note de Ludovic : si vous êtes intéressé par la souscription de parts de SCPI au sein d’une assurance vie, il convient de vous assurer que le contrat reverse bien la totalité des loyers des SCPI aux souscripteurs du contrat. Ce n’est malheureusement pas le cas de tous les contrats.

En matière de supports immobiliers, l’assurance vie Linxea Spirit 2 est l’une des références en France. Ce contrat référence une trentaine de supports immobiliers et reverse bien 100 % des loyers des SCPI aux souscripteurs du contrat. Par ailleurs, ses frais de gestion en unités de compte sont de seulement 0,50 % par an, le niveau le plus bas du marché à notre connaissance.

Les services proposés : gestion pilotée et options de gestion

Il existe différents modes de gestion d’un contrat d’assurance vie : gestion libre, gestion conseillée, gestion pilotée (sous mandat).

La question du mode de gestion ne se pose pas pour les épargnants optant pour une allocation à 100 % en fonds euro. Ce sera forcément une gestion libre. En revanche, dès lors que l’épargnant souhaite dynamiser l’allocation de son assurance vie avec des unités de compte, il peut au choix opter pour une gestion libre ou une gestion pilotée (ou éventuellement une gestion conseillée : des profils d’allocation sont suggérés à l’épargnant, lequel garde la main sur la gestion courante du contrat).

L’intérêt de la gestion pilotée est que l’épargnant délègue l’allocation du capital et la gestion courante du contrat. C’est une solution qui s’impose pour les épargnants démunis face aux choix de supports d’investissement proposés. Mais il faut savoir que les gestions pilotées n’investissent pas en fonds immobiliers.

La qualité d’une gestion pilotée s’évalue de plusieurs façons : quel est le niveau de personnalisation de l’allocation ? Quelle est la performance nette délivrée par le gestionnaire (à évaluer sur plusieurs années) ? Les frais de gestion déléguée ne viennent-ils pas amputer trop fortement la performance ? Ce niveau des frais revêt une grande importante. Des performances décevantes sur le long terme sont souvent imputables à des couches de frais trop importantes.

Nalo

En sus des modes de gestion, les banques proposent également des options de gestion. Ces options permettent d’automatiser certaines tâches. On peut notamment citer la mise en place de versements programmés, et les systèmes d’arbitrage automatique selon différents scénarios. Par exemple, la sécurisation des plus-values (arbitrage automatique des gains en unités de compte vers le fonds euro), ou à l’inverse le réinvestissement automatique des gains vers des unités de compte cibles. On trouve aussi des options permettant de réajuster périodiquement la pondération des différents supports afin de coller avec une allocation cible prédéterminée. En pratique, ces options demeurent relativement accessoires.

L’offre d’assurances vie commercialisées par les banques

Cela fait maintenant de nombreuses années que nous observons le marché de l’assurance vie en France. Nous avons passé en revue des dizaines de contrats d’assurance vie, dont ceux de l’essentiel des grandes banques françaises, des courtiers spécialisés et des assureurs mutualistes. Crédit Agricole, La Banque Postale, Société Générale, Crédit Mutuel, La Caisse d’Épargne, BNP Paribas, HSBC, LCL, Crédit Mutuel, etc. Vous pouvez retrouver nos avis sur moultes assurances vie ici. Plusieurs constats s’imposent.

Tout d’abord, les banques traditionnelles proposent généralement plusieurs contrats d’assurance vie, correspondant à différentes clientèle cibles.

On trouve des contrats grand public, ils ont la caractéristique d’être accessibles à partir d’encours très faibles (quelques dizaines à centaines d’euros à l’ouverture), des contrats de cœur de gamme (ciblant l’épargnant moyen en termes d’encours). Et de l’autre côté du spectre, on trouve des contrats dits haut de gamme accessibles à partir d’un seuil d’encours important, lequel varie selon les banques (plusieurs dizaines de milliers d’euros et parfois davantage). En pratique, le terme “haut de gamme” nous semble quelque peu usurpé dans le sens où l’on trouve désormais des assurances vie en ligne aux prestations comparables, et même très souvent supérieures, accessibles avec un versement initial de quelques centaines d’euros (on en reparle plus bas).

Du côté des contrats grand public, l’offre de supports d’investissement est relativement limitée. D’ailleurs, beaucoup de ces contrats fonctionnent en architecture fermée : l’épargnant n’a accès qu’à quelques dizaines de fonds maison gérés par des sociétés de gestion filiales de la banque. On parle de contrats en architecture fermée par opposition aux contrats en architecture ouverte, lesquels donnent accès à des fonds gérés par des sociétés de gestion tierces et offrent donc bien davantage de possibilités. Les contrats haut de gamme proposent presque systématiquement une architecture ouverte, de même pour les assurances vie des banques en ligne.

Les banques en ligne (Boursorama Banque, Fortuneo, Hello bank!, ING, etc.) ne proposent qu’un seul contrat, sans distinction quant au profil des clients cibles. Ils sont accessibles à partir d’un versement initial très faible, sont sans frais de versement et affichent un choix de supports en unités de compte digne des contrats haut de gamme. Les assurances vie des banques en ligne apparaissent donc comme d’excellents contrats aussi bien pour les épargnants ordinaires que pour les plus exigeants.

Notre sélection des meilleures assurances vie commercialisés par des banques

Boursorama Vie

Boursorama Banque est une banque en ligne bien installée dans le paysage français, depuis plus de 15 ans. Elle compte désormais plusieurs millions de clients. La banque propose un contrat d’assurance vie intitulé Boursorama Vie. Il est nécessaire d’être détenteur d’un compte courant Boursorama Banque pour pouvoir ouvrir un contrat Boursorama Vie. Gérée par l’assureur Generali, cette assurance vie propose des caractéristiques séduisantes que nous avons reportées dans le tableau ci-dessous.

Caractéristiques Boursorama Vie Meilleures assurances vie
Assureur Generali (voir contrat)
Frais de versement 0 % 0 %
Versement initial 300 euros 100 euros
Versements programmés Oui
(Minimum 50 euros par mois)
Oui
Fonds euro Euro Exclusif
et Eurossima
(voir contrat)
Performance 2020 du fonds euro
(nette de frais de gestion)
Euro Exclusif : 1,43 %
Euro Exclusif : 0,90 %
2 %
Frais de gestion du fonds euro 0,75 % (voir contrat)
Unités de compte (UC) 410 supports Plus de 500 supports
Frais de gestion en UC 0,75 % 0,50 à 0,60 %
Frais d’arbitrage Gratuit Gratuit
Mode(s) de gestion Gestion libre
L’épargnant est autonome pour allouer son épargne sur le contrat.
Gestion pilotée
Edmond de Rothschild Asset Management
Gestion libre, gestion pilotée, gestion mixte, etc.

Découvrir l'offre
Boursorama Vie
🏆
Découvrir notre comparatif des meilleures assurances vie

La colonne de droite présente les caractéristiques des meilleures assurances vie du marché. Comme vous pouvez le constater, il existe des contrats donnant accès à davantage encore de supports d’investissement, et proposant des frais de gestion en unités de compte plus faibles. Les contrats occupant les premières places de notre podium comparatif sont distribués par des courtiers en ligne spécialisés.

Derrière chaque assurance vie se trouve un assureur. Un même assureur peut se trouver derrière différents contrats d’assurance vie distribués par différentes sociétés. À l’image de l’assureur Generali, que l’on retrouve derrière ce contrat Boursorama Vie (Boursorama Banque), mais également Linxea Vie (courtier en ligne Linxea), et le contrat en gestion pilotée de Nalo (entre autres contrats).

Nous avons consacré un article dédié à la présentation de ce contrat : voir ici notre avis sur Boursorama Vie.

Si vous êtes déjà client Boursorama, cliquez ici pour découvrir l'offre Boursorama Vie.

Fortuneo Vie

Toujours parmi les contrats commercialisés par des banques, l’autre assurance vie qui retient notre attention est là encore un contrat commercialisé par une banque en ligne. Il s’agit de Fortuneo Vie. Ce contrat est distribué par Fortuneo, une banque concurrente frontale de Boursorama Banque. Ce contrat est géré par l’assureur Crédit Mutuel Suravenir. Les caractéristiques du contrat sont présentées dans le tableau ci-dessous.

Caractéristiques Fortuneo Vie Meilleures assurances vie
Assureur Crédit Mutuel Suravenir (voir contrat)
Frais de versement 0 % 0 %
Versement initial 100 euros 100 euros
Versements programmés Oui Oui
Fonds euro Suravenir Rendement
et Suravenir Opportunités
(voir contrat)
Performance 2020 du fonds euro
(nette de frais de gestion)
Suravenir Rendement : 1,30 %
Suravenir Opportunités : 2 %
2 %
Frais de gestion du fonds euro 0,60 % (voir contrat)
Unités de compte (UC) Environ 200 supports Plus de 500 supports
Frais de gestion en UC 0,75 % 0,50 à 0,60 %
Frais d’arbitrage Gratuit Gratuit
Mode(s) de gestion Gestion libre
L’épargnant est autonome pour allouer son épargne sur le contrat.
Gestion pilotée
(+0,10 % de frais de gestion en unités de compte)
Gestion libre, gestion pilotée, gestion mixte, etc.

Découvrir l'offre
Fortuneo Vie
🏆
Découvrir notre comparatif des meilleures assurances vie

Fortuneo propose un fonds euro (Suravenir Opportunités) ayant réalisé des performances supérieures à celles des fonds euros du contrat Boursorama Vie ces dernières années. Attention toutefois : tandis que Boursorama Vie permet de réaliser des versements à 100 % en fonds euro, Fortuneo Vie impose d’allouer 30 % en unités de compte pour investir sur le fonds euro Suravenir Rendement, et d’allouer 50 % en unités de compte pour investir sur le fonds euro Suravenir Opportunités.

En matière de supports d’investissement, le choix proposé sur Fortuneo Vie est moins important (200 supports accessibles) que celui de Boursorama Vie (plus de 400 supports). Toutefois on y retrouve suffisamment de supports pour se constituer une allocation performante. Tout comme Boursorama Vie, Fortuneo Vie propose également des fonds indiciels (ETF).

Boursorama conviendra davantage aux épargnants souhaitant avoir la possibilité de verser à 100 % en fonds euro. Tandis que Fortuneo Vie intéressera les épargnants souhaitant résolument investir une partie significative de leurs encours en unités de compte, en profitant incidemment d’un excellent fonds euro.

Note : l’investissement en unités de compte présente un risque de perte en capital. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les supports en unités de compte s’adressent préférentiellement aux épargnants investissant sur le long terme. Tandis que les épargnants souhaitant sécuriser leur capital optent pour les fonds euros.

Quid des assurances vie des banques traditionnelles ?

Du côté des banques traditionnelles, les contrats grand public présentent des caractéristiques décevantes. Il faut généralement se tourner vers les contrats haut de gamme pour bénéficier d’une gamme de supports d’investissement honorable, mais manquant encore cruellement de fonds indiciels et de "pierre-papier". Et ces contrats ne sont malheureusement pas accessibles à toutes les bourses. Par ailleurs, il sera toujours nécessaire de négocier les frais de versement. L’idéal est de faire jouer la concurrence afin d’obtenir 0 % de frais sur versement (ce qui est le cas par défaut pour les contrats commercialisés par les banques en ligne).

Pour nuancer ce tableau, nous pouvons apporter deux points positifs aux contrats des banques traditionnelles. Tout d’abord, l’épargnant bénéficie d’un interlocuteur physique avec lequel il peut discuter en agence. Ce qui est un service rassurant pour bon nombre de clients. Le conseiller bancaire peut aiguiller le client vers les bonnes solutions pour son épargne. Attention toutefois, les conseillers poussent naturellement les clients vers les produits maison qui ne sont pas nécessairement les plus intéressants. Reste qu’en matière de stratégie globale d’allocation, le conseiller peut éclairer le client sur les bonnes pratiques, il peut également l’éclairer sur les atouts fiscaux de tel ou tel dispositif d’épargne. Libre à l’épargnant de souscrire ensuite un produit directement auprès de sa banque ou de regarder du côté de la concurrence.

Un autre point positif, indirect celui-ci, à détenir un contrat d’assurance vie dans une banque traditionnelle apparaît dans le cas où vous souhaitez solliciter un crédit (crédit immobilier) auprès de votre banque. Le contrat d’assurance vie génère des frais de gestion, ces frais sont d’autant plus importants que l’encours est important. La banque a donc intérêt à fidéliser ses clients disposant de contrats aux encours confortables. Elle sera donc davantage encline à accorder un taux d’emprunt compétitif pour éviter de voir partir son client chez une banque concurrente. Cet avantage atteint toutefois ses limites dans le sens où les banques en ligne proposent elles aussi des taux d’emprunt très compétitifs et se battent d’autant plus pour récupérer les bons clients.

Globalement, nous préférons les banques en ligne pour le compte courant avec carte bancaire gratuite à vie, pour le bon niveau des produits d’épargne (notamment l’assurance vie sans frais sur versement avec un bon choix d’unités de compte), et pour les crédits immobiliers attractifs.