Lesfinances.fr
Accueil > Assurance vie > Avis Nalo

Avis Nalo : un concurrent sérieux pour Yomoni

Article rédigé par Ludovic Chaput. Dernière mise à jour le 1 mars 2021.

Pour dynamiser la rémunération de son épargne, il n’y a pas de secret : il faut diversifier ses placements sur des supports plus rémunérateurs que les fonds euros. Il existe des centaines de supports d’investissement, lesquels diffèrent par bien des aspects. Beaucoup d’épargnants peinent à s’y retrouver. Que ce soit par manque de temps ou de compétences, gérer en direct ses placements n’est pas un travail à la portée de tout le monde, et soulève de nombreuses questions :

Vers quels supports se tourner ? Quel pourcentage devrais-je allouer sur tel et tel support ? À quel moment dois-je sécuriser mon épargne ? Etc.

Les épargnants les plus chevronnés savent répondre à ces questions et investissent en gestion libre sur leur assurance vie et/ou leur PEA. Pour tous les autres épargnants, il existe la gestion pilotée ! Une des meilleures gestions pilotées est celle de Yomoni, nous y avons consacré un article où nous présentons ses caractéristiques et notre avis sur Yomoni. Excellentes performances, frais de gestion réduits, 10 profils d’allocation, etc. La fintech Yomoni multiplie les points forts.

Depuis quelque temps, on peut compter sur un nouvel acteur 100 % digital. Lancée en 2017, Nalo est une Fintech spécialisée dans la gestion pilotée en ligne de l’épargne. Il s’agit d’un concurrent direct de Yomoni. Les épargnants se posent légitimement la question de savoir vers lequel des deux se tourner.

Autant vous le dire d’emblée, il n’est pas évident de les départager. Yomoni a délivré de très bonnes performances en 2020 et propose désormais, en sus du PEA et de l’assurance vie, un PER en gestion pilotée (voir notre article dédié au PER). Quant à Nalo, la Fintech s’est illustrée avec son fonds éco-responsable (ce dernier a délivré une performance exceptionnelle en 2020 : jusqu’à +22,8 %), et ses services permettant une allocation multiprojet ou encore la sécurisation des encours à l’approche d’un projet financier (retraite, etc.). Dans cet article, nous vous présentons notre avis sur Nalo : ses services, la performance de ses portefeuilles (standard, éco-responsable, etc.). Nous présentons également les avantages et les inconvénients en comparaison avec Yomoni.

Dans cet article, nous vous présentons notre avis sur Nalo : ses services, la performance de ses portefeuilles (standard, éco-responsable, etc.). Nous présentons également les avantages et les inconvénients en comparaison avec Yomoni.

Avis Nalo

Retrouvez l'offre spéciale de Nalo en cliquant ici.

Les services de Nalo

Au niveau des services, Nalo met en avant 3 points forts de leur gestion pilotée : une gestion personnalisée, la possibilité de mettre en place une allocation multiprojet, et une option de sécurisation progressive des encours.

Gestion individualisée

Beaucoup de gestions pilotées, notamment celles proposées par des grands établissements bancaires, offrent un choix relativement restreint de profils d’allocation. Typiquement, on retrouve seulement 3 profils : défensif, équilibré, dynamique, dont la part allouée en actions varie de 20 à 80 % selon les contrats.

Yomoni propose une allocation beaucoup plus fine, avec 10 profils d’allocation (de P1 à P10), permettant de passer d’une allocation en actions de 10 à 100 % avec un incrément de 10 % entre chaque profil (l’incrément entre P9 et P10 est de 20 %). Cela dit en passant, le profil Yomoni P1, investi à 100 % en fonds euro, n’est plus disponible.

De son côté, Nalo propose une allocation encore plus personnalisable, puisque la part en actions peut évoluer entre 0 et 100 % avec un incrément de 1 % ! Est-ce vraiment nécessaire en pratique ? Pas nécessairement, car on définit souvent son allocation en actions avec un compte rond, un incrément de 10% comme Yomoni peut donc suffire. On apprécie toutefois cette possibilité de réglage fin.

Nalo propose 4 types de portefeuille :

  • standard,
  • éco-responsable (le portefeuille est alors composé de fonds ISR),
  • complémentaire au PEA (ce portefeuille exclut les valeurs européennes en supposant qu’on les a déjà en PEA),
  • sans immobilier.

Le portefeuille éco-responsable rencontre un grand succès en termes de collecte. La performance de ces portefeuilles est discutée plus bas.

Multiprojet

Le deuxième point fort de Nalo est la possibilité de compartimenter ses investissements en fonction de projets. Par exemple, l’épargnant peut créer :

  • un projet d’investissement en vue de “préparer sa retraite” avec un horizon d’investissement à 30 ans,
  • un projet d’investissement “études des enfants” avec un horizon d’investissement à 8 ans,
  • un projet d’investissement “résidence secondaire” à 5 ans avec un horizon d’investissement à 5 ans, etc.

De cette façon, une allocation optimale est définie pour chacun des projets. Plus l’horizon d’investissement est éloigné, plus la part en actions peut être importante.

Cette option multiprojet sera accessoire pour les épargnants n’ayant pas d’autres objectifs que celui de valoriser leur patrimoine. D’autres épargnants apprécieront de pouvoir clarifier le choix de leur allocation au regard de chaque projet financier.

Sécurisation

Le troisième point fort de Nalo est l’option de sécurisation progressive des encours à l’approche du moment où l’on a besoin du capital. Typiquement, il est courant de sécuriser ses investissements à l'approche de la retraite. Le retraité souhaite consommer son capital et a donc besoin de visibilité sur le montant dont il dispose.

Ce type de service est très répandu dans le cadre d’une gestion pilotée d’un PER. En revanche, il est moins courant dans le cadre de la gestion pilotée d’une assurance vie. Bon point pratique.

La stratégie de Nalo

La stratégie d’investissement de Nalo s'appuie sur les ETF. Il s’agit d’une stratégie employée avec succès par d’autres Fintech, dont Yomoni, le concurrent direct. Les ETF supportent très peu de frais de gestion. Si vous souhaitez en savoir plus sur les ETF, vous pouvez consulter notre article présentant les trackers.

En termes d’allocation des portefeuilles, Nalo utilise une approche quantitative. En effet, la Fintech se base sur un modèle mathématique reposant sur des données financières et économiques. Ce type d’approche vise, dans la mesure du possible, à ne pas introduire de biais humain dans la gestion du portefeuille. Nalo utilise un algorithme maison pour gérer l’allocation des portefeuilles. Concrètement, cet algorithme permet d’optimiser la sélection et la pondération des ETF au sein des portefeuilles.

L’assurance vie Nalo

Le service phare de Nalo est évidemment l’assurance vie en gestion pilotée.

L’assurance vie est un dispositif d’épargne incontournable pour faire fructifier son épargne. L’assurance vie est une enveloppe permettant de diversifier son portefeuille entre des placements sans risque (les fonds euro) et des placements plus risqués (les unités de compte en actions). Cette polyvalence est une des raisons du succès de ce placement. Si vous souhaitez en savoir davantage sur les caractéristiques et le fonctionnement de l’assurance vie, nous vous recommandons de lire notre article de présentation de l’assurance vie. Par ailleurs, nous avons également un comparatif des meilleures assurances vie.

Gérer une assurance vie en direct (ce que l’on appelle le mode de gestion libre) n’est pas toujours facile dès lors que le capital est diversifié sur autre chose que le fonds euro. Pour cette raison, la gestion pilotée est le mode de gestion privilégié par tous les épargnants n’ayant ni les compétences ni le temps pour définir leur profil d’allocation et gérer leur contrat.

L’assurance vie en gestion pilotée proposée par Nalo est adossée à l’assureur Generali. Il s’agit du 3ème assureur européen. Pour information, c’est également Generali que l'on retrouve derrière les contrats d’assurance vie Boursorama Vie et Linxea Vie. Un des avantages de cet assureur est que l’on peut effectuer un rachat partiel sur le contrat en 72 heures.

Retrouvez l'offre spéciale Assurance vie en gestion pilotée de Nalo en cliquant ici.

PEA Nalo

Le plan d’épargne en actions (PEA) offre moins de souplesse que l’assurance vie en termes d’investissement puisque, comme son nom l’indique, il ne sert qu’à investir sur des actions. Toutefois, les épargnants souhaitant investir à 100 % en actions ont intérêt à profiter du PEA car contrairement à l’assurance vie, il n’y a pas de frais de gestion liés à l’assureur. Ce qui représente une économie de 0,60 à 0,85 % sur les frais annuels.

Contrairement à Yomoni, Nalo ne propose pas de PEA en gestion pilotée. L’avantage est donc au concurrent Yomoni sur ce point.

PER Nalo

Le plan d’épargne retraite (PER) est un dispositif d’épargne retraite lancé fin 2019 et dont le succès a été immédiat. Plusieurs centaines de milliers d’épargnants ont souscrit un PER dès la première année de son lancement. Nous avons dédié un article complet à ce sujet, où nous vous présentons les meilleurs PER pour préparer sa retraite.

Yomoni a récemment lancé un PER bancaire, lequel présente des caractéristiques très intéressantes. Pour l’heure, Nalo ne propose malheureusement pas de PER. Là encore, l’avantage est au concurrent Yomoni (voir notre avis sur le PER Yomoni).

Les frais de gestion

En matière de frais, Nalo affiche des tarifs parmi les plus intéressants du marché. À l’image des meilleurs courtiers en ligne et de son concurrent direct Yomoni, la gestion pilotée de Nalo est sans frais de versement, sans frais de sortie et sans frais d’arbitrage.

Ainsi, la Fintech ne se rémunère que via des frais de gestion. Nalo prélève 0,55 % de frais de mandat sur la part investie en ETF. Ces frais sont prélevés trimestriellement. En termes de grille tarifaire, difficile de faire plus simple et plus transparent.

À ces frais s’ajoutent les frais de l’assureur (0,85 % par an sur la part en fonds euros et en unités de compte), et les frais des ETF (environ 0,25 % par an). Tout compris, les frais de gestion représentent 1,65 % sur la part investie en ETF. Un chiffre très proche de celui de Yomoni, ce dernier fait légèrement mieux : 1,60 %.

Dans le détail, Yomoni prélève des frais de mandat un peu supérieurs (0,70 %) mais les frais de gestion de l’assureur (Crédit Mutuel Suravenir) sont plus faibles (0,60 %).

Yomoni et Nalo sont donc au coude-à-coude. Ces 2 Fintech proposent les gestions pilotées les moins chères du marché. Mais quid de la performance ?

Les performances de Nalo

L’avantage d’une gestion pilotée avec des frais réduits est que cela représente autant de frais en moins venant grever la performance nette de frais de l’enveloppe. Mais cela ne suffit pas pour délivrer une bonne performance. La stratégie d’allocation des gérants est le facteur le plus important. Nous l’avons dit plus haut, la stratégie de Nalo est basée sur une approche quantitative (algorithme développé en interne) reposant sur un panier d’ETF.

En 2020, la Fintech Nalo s’est illustrée avec l’excellente performance de son portefeuille éco-responsable.

Portefeuille éco-responsable

Il s’agit d’un portefeuille investi à 100 % sur des ETF ISR (investissement socialement responsable). L’ETF comporte des valeurs de secteurs tels que les énergies renouvelables, le traitement de l’eau, etc.

Près de la moitié des clients opte désormais pour ce profil de gestion, et l’on peut penser que davantage encore de clients se tourneront vers ce portefeuille. En effet, le profil de gestion ISR affiche une performance 2020 tout simplement exceptionnelle : +22,8 % pour les investisseurs ayant opté pour le profil comportant 95 % d’actions (+3,4 % pour une allocation avec 5 % en actions).

Un chiffre à comparer avec la performance de l’indice MSCI World, en progression de +6,33 % en 2020 (performance exprimée en euros).

À ce stade, nous ne savons pas si cette surperformance des ETF ISR est un mouvement de fond ou un phénomène passager en raison des arbitrages des gérants d’actifs et des investisseurs dans le monde vers ces placements éco-responsables. Partant du constat que de nombreux gouvernements imposent des contraintes écologiques croissantes sur les modes de production de biens et de services, certains épargnants font le pari que les valeurs ISR auront le vent dans le dos durablement. Nul ne sait si ce pari sera gagnant dans le temps. Pour d’autres, il s’agit simplement d’un investissement de conviction éthique et écologique.

Portefeuille standard

Le portefeuille standard affiche une performance légèrement décevante en 2020 : -2,2 % pour les investisseurs ayant opté pour le profil comportant 95 % d’actions (+1,5 % pour une allocation avec 5 % en actions). Cette performance est supérieure à celle du CAC 40. Mais elle est inférieure à celle de l’indice MSCI World.

De son côté, Yomoni affiche des performances s'échelonnant entre +2,8 % et +7,6 % en 2020. La performance la plus forte est celle du profil P10 (le profil investi à 100 % en actions). Cette performance est très supérieure à celle du profil standard de Nalo. Mieux encore, elle est également supérieure à celle de l’indice MSCI World (+6,33 % en euros) qui fait office de mètre-étalon dans le domaine de l’investissement en actions. L’avantage est ici à Yomoni.

Portefeuille complémentaire du PEA et sans immobilier

À défaut de proposer un PEA en gestion pilotée, Nalo propose un portefeuille dont l’objectif est d’être complémentaire avec cette enveloppe. Le PEA est réservé aux actions européennes (en théorie, car en pratique, on peut contourner cette limitation avec des ETF synthétiques, voir nos explications pour savoir comment investir en PEA).

Ce portefeuille dit complémentaire au PEA exclut donc les valeurs européennes. Il affiche une performance 2020 de -2,2 % pour les investisseurs ayant opté pour le profil comportant 95 % d’actions (+1,5 % pour une allocation avec 5 % en actions). Les profils intermédiaires affichent des performances relativement semblables au profil standard.

Le portefeuille sans immobilier s’en tire un peu mieux avec des performances s’échelonnant de +1,7 % à + 2,6 % selon le profil.

Nalo vs Yomoni : conclusion

Nalo est un concurrent très sérieux pour Yomoni. Cette Fintech permet une allocation très personnalisée (la part investie en actions est ajustable au pourcent près) avec des services appréciables tels que le multiprojet et la sécurisation des encours.

En termes de frais de gestion, Nalo est parmi les acteurs les plus compétitifs du marché. Cela est rendu possible grâce à la digitalisation de leurs services : les épargnants peuvent gérer à 100 % leur épargne depuis l’interface web.

S’agissant des performances, elles sont dans le haut du panier des gestions pilotées. Toutefois, Yomoni a délivré une performance encore supérieure à celle du portefeuille standard de Nalo en 2020. Ceci dit, les performances cumulées sur ces 5 dernières années sont très proches.

En conclusion, Nalo propose des services très convaincants. Cette Fintech constitue une alternative tout à fait envisageable à Yomoni. Nous avons hâte que Nalo propose à son tour un PER et un PEA en gestion pilotée.

Retrouvez l'offre spéciale Assurance vie en gestion pilotée de Nalo en cliquant ici.