Lesfinances.fr
Accueil > Bourse > Avantages des ETF capitalisants

Avantages des ETF / trackers capitalisants (MSCI World en PEA)

Article rédigé par Ludovic Chaput. Dernière mise à jour le 24 mars 2021.

Les trackers sont des fonds d’investissement reproduisant la performance d’un support de référence (le sous-jacent). Il s’agit généralement d'un indice boursier (CAC 40 ou Nasdaq par exemple), c’est la raison pour laquelle on parle aussi de fonds indiciels. Les ETF sont des trackers cotés en continu aux heures ouvrables des places boursières où ils sont listés. Les investisseurs peuvent donc suivre la valeur des parts des ETF et passer des ordres d’achat en direct (contrairement aux fonds classiques où la valeur liquidative est calculée en fin de journée).

Les ETF sont très peu chargés en frais (de l’ordre de 0,20 à 0,40 % par an contre 2 % pour les fonds en gestion active). Pour cette raison, ils affichent d’excellentes performances nettes de frais et battent sur le long terme la majorité des fonds traditionnels. Ces fonds sont de plus en plus populaires, je vous renvoie à notre article présentant les avantages des trackers pour une présentation générale de ces supports d’investissement.

On peut diviser les ETF en 2 types : les ETF capitalisants et les ETF distribuants. Vous hésitez entre l’un et l’autre ? Dans cet article, nous présentons les avantages respectifs des trackers capitalisants et distribuants et dans quelles situations les utiliser.

ETF et trackers capitalisants

Tracker capitalisant ou distribuant : comment choisir ?

Les trackers reproduisent la performance d’un indice de référence. Cet indice est généralement un indice boursier permettant de suivre l’évolution d’un panier d’actions. Pour information, on trouve aussi des trackers répliquant un indice suivant l’évolution d’un mix de matières premières ou d’un panier d’obligations.

Les actions qui composent l’indice distribuent des dividendes. À titre d’exemple, le très populaire MSCI World délivre un rendement sur dividendes de l’ordre de 1,8 % en mars 2021. Quant au MSCI World High Dividend Yield, un indice faisant la part belle aux “dividend aristocrats” (les entreprises délivrant des dividendes soutenus et durables dans le temps), son rendement sur dividendes est de l’ordre de 3,7 %. En pratique, les gérants de fonds collectent ces dividendes et peuvent soit les redistribuer aux actionnaires, soit les réinvestir au sein du fonds. La politique en termes d’allocation du dividende est spécifiée dans le DICI (document d'informations clés pour l'investisseur) du fonds.

Les épargnants qui investissent avec un objectif de valorisation du patrimoine et de réinvestissement des gains ont intérêt à privilégier les ETF capitalisants. Nous avons identifié 3 raisons en faveur des fonds capitalisants.

Automatiser le réinvestissement des gains

Beaucoup d’investisseurs souhaitent automatiser dans la mesure du possible la gestion et le suivi de leurs investissements. Opter pour un ETF capitalisant s’inscrit dans cette démarche, puisque les dividendes sont automatiquement réinvestis dans le fonds sans intervention de l’investisseur. Les épargnants ne consultant que rarement leur portefeuille d’actions évitent ainsi de se retrouver avec des gains stagnants plusieurs mois sur le compte de liquidité du CTO ou du PEA !

À titre d'information, Les ETF distributifs répliquant le MSCI World distribuent les dividendes sur une base trimestrielle.

Limiter les frais d’exécution d’ordres

Les frais d’exécution d’ordres s’échelonnent grosso modo entre 0,10 % et 0,50 %, selon la taille de l’ordre et le courtier. Les petits ordres sont plutôt plus chers, les tarifs sont dégressifs avec la taille des ordres. Les courtiers en ligne sont généralement moins chers.

Opter pour un ETF capitalisant permet de s’affranchir de frais lorsque l’on souhaite réinvestir les dividendes.

Cet argument est applicable si vous investissez via un CTO ou un PEA. Si vous investissez via une assurance vie, certains courtiers ne prélèvent pas de frais lorsque vous souscrivez à des trackers.

Éviter les “frottements fiscaux”

Sur un compte-titres ordinaire (CTO), les dividendes perçus par l’investisseur sont taxés dans l’année où ils sont perçus. La fiscalité par défaut sur les dividendes est le prélèvement forfaitaire unique de 30 %. L’investisseur qui touche 100 euros de dividendes sur son CTO paie 30 euros d’impôts et ne peut donc réinvestir que 70 euros. Pour éviter cela, les investisseurs utilisant un CTO ont tout intérêt à préférer un ETF capitalisant s’ils sont dans une démarche de réinvestissement des gains et de développement du patrimoine.

Les dividendes capitalisés par le fonds gonflent la valeur de la part du fonds et augmentent donc la plus-values latentes. Cette plus-value n’est pas imposée tant que l’épargnant ne vend pas ses parts, ce qui limite le frottement fiscal ! De cette façon, on optimise l’effet boule de neige des intérêts composés : 100 % des dividendes sont réinvestis année après année. Dans une approche buy and hold, vous pouvez conserver votre tracker pendant des dizaines d’années et ne jamais payer d’impôt tant que vous ne vendez pas vos parts !

Cet avantage des ETF capitalisants en termes de frottement fiscal ne s’applique qu’au compte-titres. Puisque si vous investissez via un PEA ou une assurance vie, les dividendes perçus au sein de l’enveloppe ne sont de facto pas fiscalisés tant que l’argent reste dans l’enveloppe. Donc le frottement fiscal au sein d’un PEA ou d’une assurance vie est nul même si l’investisseur opte pour un ETF distribuant.

Dans quelle(s) situations préférer les ETF/trackers distribuants ?

Les ETF distribuants sont intéressants pour les personnes souhaitant consommer leur capital. Par exemple à la retraite. Dans ce cas de figure, le détachement du dividende (gratuit) évite de passer un ordre de vente (à supposer que le dividende détaché couvre les besoins financiers).

ETF Monde capitalisant (MSCI World)

Les ETF répliquant la performance de l’indice MSCI World sont parmi les ETF les plus populaires. Cet indice couvre près de 1600 actions dans 23 pays avec un marché développé (USA, Japon, UK, France, Canada, etc.). Les 2/3 de l’indice sont investis sur des valeurs américaines. En raison de leurs fortes valorisations, les valeurs de la tech (que l’on retrouve dans le NASDAQ-100) y sont bien représentées.

Le dividende délivré par le MSCI World est de 1,80 % début 2021 (il s’agit du rendement moyen pondéré des dividendes des entreprises qui composent l’indice). Dans le cas d’un ETF distribuant logé au sein d’un CTO, en optant pour l’imposition des dividendes au prélèvement forfaitaire de 30 %, le dividende net d’impôt sera de 1,20 %. Dans le cas où l’épargnant souhaite réinvestir ce dividende, on comprend aisément qu’il est plus judicieux d’opter pour un ETF capitalisant. Ainsi, le dividende est être pleinement réinvesti dans le fonds et la fiscalité n’interviendra qu’à la revente de l’ETF.

ETF capitalisants éligibles au PEA

Loger des ETF au sein d’un PEA est une combinaison particulièrement efficace pour développer son patrimoine en actions.

Astuce : contre toute attente, il est possible de loger des ETF exposés aux marchés actions hors Europe au sein d’un PEA ! Cela est rendu possible grâce aux trackers synthétiques. Leurs frais de gestion sont à peine supérieurs à ceux des trackers à réplication physique.

Comme nous l’avons explicité plus haut, opter pour un ETF capitalisant au sein de son PEA a 2 avantages :

  • l’automatisation du réinvestissement des gains,
  • l’absence de frais de passage d’ordres (frais de transaction).

Voici une liste d’ETF capitalisants éligibles au PEA :

Nom Code ISIN Frais de gestion Description
Lyxor World (EWLD) FR0011869353 0,45 % reproduit la performance de l’indice MSCI World (voir composition plus haut)
Amundi MSCI (EWLD) LU1681043599 0,38 % reproduit la performance de l’indice MSCI World (voir composition plus haut)
Lyxor S&P 500 FR0011871128 0,15 % reproduit la performance de l’indice S&P 500 (500 plus grosses entreprises américaines cotées)
Lyxor PEA Nasdaq-100 FR0011871110 0,30 % reproduit la performance de l’indice NASDAQ 100 (100 plus grosses valeurs technologiques américaines cotées). Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft, Tesla, etc.
Lyxor PEA MSCI Europe FR0013400256 0,25 % reproduit la performance de l’indice MSCI Europe
Lyxor Core MSCI EMU LU1646361276 0,12 % reproduit la performance de l’indice MSCI EMU (European Economic and Monetary Union)
Lyxor EURO STOXX 50 FR0007054358 0,20 % reproduit la performance de l’indice EURO STOXX 50
Lyxor CAC 40 FR0013380607 0,20 % reproduit la performance de l’indice CAC 40

Ce tableau ne référence qu’une très petite liste des ETF capitalisants éligibles au PEA. La société de gestion Lyxor ETF en référence à elle seule des dizaines. Dont certains ciblent des secteurs économiques très précis (immobilier, automobile, banques, assurances, santé, pétrole et gaz, etc.) et/ou des aires géographiques spécifiques (Chine, Russie, Japon, Corée, Brésil, etc.)

D’une façon générale, il est recommandé de diversifier au maximum ses investissements en actions, aussi bien en termes de secteurs économiques que de secteurs géographiques. C’est la raison pour laquelle les ETF répliquant la performance du MSCI World sont très plébiscités.

Conclusion sur les placements capitalisants

En conclusion, vous l’avez compris : si vous investissez à long terme et ne souhaitez pas consommer le capital et/ou vivre des dividendes, vous avez intérêt à vous tourner vers des supports capitalisants. Cela est possible via les trackers puisque l’on trouve un grand choix d’ETF capitalisants.

Les placements capitalisants permettent d’économiser du temps et le coût que représente le passage d’un ordre. Et ils éliminent complètement les frottements fiscaux lorsque l’on investit via un compte-titres.