Lesfinances.fr
Accueil > Bourse > Plan d'épargne en actions

Fonctionnement du PEA et comparatif des courtiers

Article rédigé par Ludovic Chaput. Dernière mise à jour le 2 mars 2021.

Le plan d'épargne en actions (PEA) est la solution la plus intéressante pour investir sur les marchés actions. Dans cet article, nous vous expliquons son fonctionnement, sa fiscalité, les actions que vous pouvez y loger, et la meilleure façon d'en tirer partie pour diversifier votre patrimoine.

Fonctionnement PEA comparatif des courtiers

En préambule de cet article dédié au PEA, nous vous invitons à lire notre article présentant Comment investir en bourse, dans lequel nous évoquons les différentes solutions pour investir en actions, notamment avec un comparatif des avantages et contraintes du CTO, du PEA et de l'assurance vie.

Le fonctionnement du PEA

Comme son nom l'indique, le plan d'épargne en actions permet d'investir dans des actions. Mais contrairement au CTO, le PEA ne permet pas d'investir dans tout type d'actions.

Le PEA permet d'investir dans :

  • des actions cotées en Europe (Union Européenne, Norvège et Islande),
  • des OPCVM (y compris les trackers) qui comportent une part signficative d'actions européennes (75%). Néanmoins, nous verrrons qu'il est possible d'accéder aux marchés hors Europe grâce à certains types de fonds,
  • des participations dans des sociétés non cotées (ce dernier point ne sera pas abordé ici).

Qui peut ouvrir un PEA ?

Le nombre de PEA est limité à 1 par personne. Il faut être majeur et être domicilié fiscalement en France au moment de l'ouverture. Notez qu'il est désormais possible de s'expatrier sans avoir à fermer son PEA.

Quel est le plafond du PEA ?

La somme des apports au plan d'épargne en actions est limitée à 150 000 euros. Notez bien qu'il s'agit des versements et non de l'encours. Avec le temps, les plus-values s'accumulent et l'encours peut allègrement dépasser le plafond des versements. Il n'y a pas de limite sur l'encours du PEA. Pour l'anecdote, il arrive parfois que certains entrepreneurs diposent au sein de leur PEA de participations dans des sociétés dont la valeur s'élève à plusieurs millions d'euros.

Si vous avez atteint le plafond du PEA, vous pouvez vous tourner vers le PEA-PME (voir plus bas), ou bien une assurance vie.

Comparatif PEA : le choix d'un courtier

Le choix du courtier pour ouvrir un PEA est une question récurrente. Nous vous proposons un classement des courtiers les plus intéressants pour gérer son PEA. Nous avons privilégié les banques en ligne et les courtiers spécialisés car ils proposent des PEA sans droit de garde et avec des frais de passage d'ordres beaucoup plus compétitifs que les banques traditionnelles.

Fortuneo Boursorama Bourse Direct
PEA
Points forts • Les tarifs
• Alimenter le compte instantanément depuis le compte courant
• L'interface
• Alimenter le compte instantanément depuis le compte courant
Les tarifs
Points faibles Pas de points faibles Des frais de passage d'ordres plus élevés que les concurrents • Design de l'interface
• Virements sortants payants
Classement 1er 🏆 2ème 🥈 3ème 🥉
Voir l'offre
Fortuneo
Voir l'offre
Boursorama
Voir l'offre
Bourse Direct

Fiscalité du PEA

Nous l'avons vu plus haut, le PEA est plus contraignant qu'un CTO puisqu'il ne permet pas d'investir dans toutes les actions. En contrepartie, le PEA s'illustre par une fiscalité très avantageuse.

Une enveloppe sans frottement fiscal

Tout d'abord, il faut savoir que les dividendes et les plus-values réalisées au sein du PEA ne sont pas taxés tant que le capital ne sort pas du plan. L'investisseur peut donc pleinement réinvestir ses gains et ainsi profiter d'un effet boule de neige beaucoup plus puissant que si les gains étaient taxés chaque année (comme c'est le cas sur le CTO lorsque l'on touche des dividendes ou matérialise régulièrement des plus-values).

Une imposition réduite à la sortie

Le deuxième avantage concerne la fiscalité des gains au moment où l'investisseur retire l'argent du PEA. Le PEA est une enveloppe pensée pour le long terme, il est nécessaire d'attendre 5 ans avant de pouvoir profiter des avantages fiscaux.

Lorsque le PEA atteint 5 ans, l'investisseur peut en retirer de l'argent du plan en bénéficiant d'une fiscalité réduite sur les gains. Lors d'un retrait, la part des gains est taxéee selon un mécanisme simple : seuls les prélèvements sociaux sont redevables, leur taux est de 17,2 %. Notez que depuis la loi PACTE, les retraits après 5 ans et avant 8 ans n'entraînent plus la fermeture du PEA comme c'était le cas précédemment.

Il est désormais possible de faire des versements sur le PEA après des retraits (toujours en respectant le plafond des versements).

De plus, tout retrait avant les 5 ans du plan entraîne sa fermeture, et les plus-values sont alors taxées selon la fiscalité générale des revenus du capital.

Il existe cependant plus cas de figures où un retrait avant 5 ans n'entraîne pas de clôture du PEA :

  • la reprise ou la création d'entreprise,
  • un licenciement, une invalidité ou mise à la retraite anticipée du titulaire ou de son époux ou partenaire de Pacs,
  • un retrait du plan des titres de sociétés en liquidation.

Notre avis : en termes d'optimisation fiscale, vous auriez intérêt à anticiper vos projets en ouvrant dés maintenant un PEA, et cela même si vous n'êtes pas actif tout de suite (on peut ouvrir un PEA avec un versement initial très faible). Ainsi, le compteur des années démarrera dès maintenant. Et vous pourrez profiter plus tôt de plus-values faiblemenet taxées dans quelques années.

Dans quoi investir ?

Toutes les actions d'entreprises européennes sont éligibles au PEA à l'exception des SIIC. Les SIIC sont des foncières cotées bénéficiant d'un impôt sur les sociétés (IS) avantageux.

Investir en direct dans des actions exige une bonne connaissance des entreprises et un suivi régulier des marchés. Pour ces raisons, les investisseurs ont intérêt à s'orienter vers des fonds d'investissement. De cette façon, ils délèguent la gestion du panier d'actions. Parmi les fonds d'investissement, il faut distinguer les fonds de gestion active est les fonds indiciels. Le tableau ci-dessous présente les caractéristiques des différents produits logeables dans un PEA.

Titres vifs Fonds de gestion active Fonds indiciels
(trackers)
Éligible PEA
Explication L'investisseur achète des actions européennes en direct (Total, Sanofi, Siemens, etc.). L'investisseur prend des parts dans un fonds d'investissement au sein duquel des analystes sélectionnent un panier d'actions. L'investisseur prend des parts dans un fonds d'investissement dont l'objectif est de reproduire la performance d'un indice boursier de référence (MSCI World, Euro Stoxx, S&P 500, NASDAQ, CAC 40, etc.).
Avantages • Intéressant pour les investisseurs estimant pouvoir battre le marché.

• Pas de frais de gestion.
• On peut déléguer son allocation en actions à un gérant de fonds dont on apprécie le style d'investissement. • Parfait pour déléguer la gestion de son portefeuille sans mauvaise surprise sur la performance.

• Des frais de gestion très réduits (moins de 0,50 %)

• Possiblité d'investir hors Europe avec des ETF synthétiques !
Inconvénients Constituer un panier d'actions diversifié et performant est un travail compliqué. • Les frais de gestion sont élevés

• La majorité des fonds de gestion active ont des performances nettes de frais inférieures à celles des fonds indiciels.
Néant.
Investisseur cible Investisseurs ayant des compétences et du temps à consacrer à leur portefeuille. • Tout type d'investisseur.

• C'est un pari sur la capacité du fonds a délivré de la sur-performance.
• Tout type d'investisseur.

• Simplicité et efficacité.

Le PEA-PME

Le PEA-PME présente un fonctionnement analogue à celui du PEA, mais diffère par 2 points :

  • le PEA-PME ne permet d'investir que dans des PME européennes,
  • le montant des apports au plan est limité à 225 000 euros, en sachant que la somme des versements sur le PEA et le PEA-PME est limitée à 225 000 euros.

Les PME éligibles sont celles dont le nombre de salariés est inférieur à 5000 et dont le chiffre d'affaires est inférieur à 1500 millions d'euros (ou le bilan inférieur à 2000 millions d'euros).

Les avantages fiscaux du PEA-PME sont en tout point semblables à ceux du PEA.