Lesfinances.fr
Accueil > Retraite > Avis PER compte-titres du Crédit Agricole

Avis PER compte-titres du Crédit Agricole

Article rédigé par Ludovic Chaput. Dernière mise à jour le 14 décembre 2021.

Avant de donner notre avis détaillé sur le PER compte-titres du Crédit Agricole, cette introduction est un petit préambule sur l'intérêt du PER et le distinguo entre PER assurantiel et PER compte-titres.

Le plan d’épargne retraite (PER) rencontre un franc succès auprès des épargnants. Le PER individuel, dispositif ouvert à tous, remplace avantageusement le plan d’épargne retraite populaire (PERP). Le nouveau PER offre davantage de souplesse, notamment avec la possibilité de sortir à 100 % sous forme de capital, et l’apparition d’un nouveau cas de sortie anticipée avant la retraite : l’achat de sa résidence principale.

Pour une présentation générale du fonctionnement du PER, nous vous invitons à lire notre article “Plan d'épargne retraite : comparatif des meilleurs PER 2021”, dans lequel nous présentons le fonctionnement et la fiscalité du PER. On y explique notamment le principal atout fiscal de ce dispositif : la possibilité de déduire les versements de son revenu imposable, ce qui permet de réduire son impôt sur le revenu.

Il existe 2 types de PER :

  • le PER assurantiel,
  • et le PER compte-titres (aussi appelé PER bancaire).

Le marché est très largement dominé par les PER assurantiels, ils représentent l’écrasante majorité des PER actuellement commercialisés. Les PER compte-titres se comptent sur les doigts d’une main. Nous en connaissons 2 :

  • le PER commercialisé par Yomoni (lire notre avis sur Yomoni),
  • et le PER compte-titres du Crédit Agricole qui est l’objet de cet article.

Le PER de Yomoni est un contrat en gestion pilotée (pas de gestion libre disponible). De fait, le PER du Crédit Agricole est l’unique PER compte-titres du marché accessible en gestion libre (à notre connaissance).

En principe, un PER compte-titres en gestion libre peut se révéler très attractif pour les épargnants autonomes dans la gestion de leur épargne. En effet, tandis qu’un PER assurantiel supporte des frais de gestion, notamment sur la part investie en unités de compte, un PER compte-titres peut laisser espérer une couche de frais en moins, donc des frais totaux inférieurs, de façon à optimiser la meilleure performance nette du placement. Nous allons voir dans cet article que le PER compte-titres du Crédit Agricole propose une offre intéressante, mais quelque peu décevante en raison de droits de garde non négligeables faisant perdre l’intérêt du format compte-titres.

En pratique, on trouve sur le marché des PER assurantiels plus avantageux que le PER bancaire du Crédit Agricole. On vous explique pourquoi dans cet article.

Si vous souhaitez souscrire un PER avec des frais de gestion réduits et une offre de supports d’investissement pertinente, nous vous invitons à consulter notre comparatif des meilleurs PER.

Avis PER compte-titres Crédit Agricole

Tableau des caractéristiques du PER bancaire Crédit Agricole

Le tableau ci-dessous compare les caractéristiques du PER compte-titres du Crédit Agricole à celles des meilleurs PER du marché (on pense notamment à l'excellent PER Linxea Spirit).

Caractéristiques PER compte-titres Crédit Agricole Meilleur PER assurantiel
Versement initial 500 € 500 €
Versements programmés Oui
(Minimum 50 euros par mois)
Oui
Frais de versement 0 % 0 %
Droits de garde Jusqu'à 0,50 % néant sur un PER assurantiel
Frais de gestion en unités de compte néant sur un PER compte-titres 0,50 %
Frais de passage d'ordre 0,60 %
(8,8 € minimum)
néant sur un PER assurantiel
Frais d'arbitrage 0 % 0 %
Supports accessibles actions et fonds d’investissement en actions,
dont fonds indiciels/ETF,
obligations et fonds obligataires,
OPCI, etc.
fonds euro,
actions (choix restreints de titres vifs) et fonds d’investissement en actions,
dont fonds indiciels/ETF,
fonds obligataires,
OPCI, SCPI, SCI, etc.
Modes de gestion Gestion libre ou gestion pilotée Gestion libre ou gestion pilotée
Fiscalité en cas de décès du souscripteur Régime des successions par défaut Si le souscripteur décède avant 70 ans, chaque bénéficiaire désigné du PER bénéficie d’un abattement de 152 500 euros sur l’assiette taxe à la succession.
Découvrir 🏆
Découvrez notre comparatif des meilleurs PER

La comparaison entre le PER Crédit Agricole au format compte-titres et un PER au format assurantiel met en lumière les avantages et les inconvénients du plan d’épargne retraite proposé par le Crédit Agricole. Voyons tout d’abord ce qu’il en est du côté des supports investissables.

Inconvénient du PER compte-titres : l’absence de fonds euro

Commençons d’emblée par évoquer un support qui fait défaut au PER compte-titres Crédit Agricole (et à tous les PER comptes-titres en général) : l’absence de fonds euro.

Les fonds euro sont des fonds gérés par des assureurs et dont l’une des caractéristiques intéressantes est d’offrir une garantie sur le capital investi. À ce titre, les fonds fonds sont très populaires, notamment au sein des assurances vie où ils représentent encore aujourd’hui l’essentiel des encours investis.

Les PER assurantiels sont gérés par des assureurs. Tout naturellement, ce type de PER donne donc accès à un fonds euro géré par ledit assureur en charge du contrat.

Les PER compte-titres (PER bancaires) ne sont pas gérés par des assureurs et ne donnent pas accès au fonds euro.

Dans quelle mesure l'absence de fonds euro est-elle problématique ?

Pour répondre à cette question, il faut aborder la question de l’allocation et de l’utilité du fonds euro.

Tout d’abord, dans le cadre d’un investissement à long terme (10 ans et davantage), ce qui est le cas des jeunes actifs ouvrant un PER, il est recommandé de privilégier les supports offrant les meilleures perspectives de rendement sur le long terme. Les fonds actions et les supports immobiliers sont les placements à privilégier quand l’épargnant dispose d’un horizon d’investissement à long terme.

Puis, à l’approche de la retraite, il est généralement conseillé de réallouer graduellement les actifs risqués vers des supports plus sécurisés. C’est à ce moment-là que le fonds euro a un rôle à jouer puisque c’est un support avec une garantie sur le capital investi.

Un PER assurantiel permet d’arbitrer son épargne depuis les supports risqués vers les fonds euros sans risque.

Avec un PER compte-titres, il est également possible de sécuriser son capital, par exemple sur des fonds obligataires ou monétaires. Mais ces supports sont moins rémunérateurs que le fonds euro (performance proche de 0 contre 1 voire 1,5 % pour les meilleurs fonds euros) et n’offrent pas de garantie complète sur le capital investi. Le fonds euro est donc plus intéressant.

Concrètement, les épargnants proches de la retraite et souhaitant sécuriser une fraction significative des encours investis sur leur PER ont un réel intérêt à préférer un PER assurantiel pour profiter de l’accès aux fonds euros.

Pour les jeunes actifs souhaitant une allocation très dynamique, l’absence de fonds euro est un critère moins important.

Venons-en maintenant à la liste des supports dynamiques accessibles.

Les supports dynamiques accessibles

Le PER compte-titres du Crédit Agricole fera le bonheur des investisseurs souhaitant investir en direct dans des actions cotées. C’est l’avantage d’un compte-titres : l’accès à des milliers d’actions en Europe et dans le monde. À l’inverse, les PER assurantiels ne donnent généralement accès qu’à quelques dizaines de titres vifs (actions cotées) dans le meilleur des cas.

L’accès à des milliers d’actions en direct est-il un critère réellement intéressant pour les épargnants ?

La vraie question à se poser n’est pas tant celle du nombre de titres et de supports accessibles que de celle de la stratégie d’allocation que l’épargnant souhaite mettre en œuvre.

Pour gérer leur épargne, les épargnants peuvent adopter l’une des stratégies suivantes.

1. Tout d’abord, l’épargnant peut opter pour une gestion pilotée : le gestionnaire prend en main la gestion courante et l’allocation des encours du client. Le capital est investi en tenant compte du profil du client. Cette solution est recommandée pour les épargnants qui n’ont ni le temps ni les connaissances pour gérer leur PER (elle s’adresse à la majorité des clients).

2. L’autre solution est d’opter pour une gestion libre : l’épargnant décide par ses propres moyens de quelle façon il investit le capital dans l’enveloppe du PER. Cette stratégie convient aux épargnants maîtrisant les bases de l’investissement, et sachant vers quelques supports se tourner au regard de leurs objectifs et de leur profil de risque.

En pratique, dans le cadre d’une gestion libre, la majorité des investisseurs, même ceux chevronnés, se tournent vers des fonds d’investissement plutôt que des actions en direct. Ce choix se justifie pour plusieurs raisons :

  • Investir via des fonds permet de facilement diversifier son portefeuille sur un grand nombre d’actions. Si l’on prend le cas d’un fonds indiciel répliquant le MSCI World, l’investisseur est exposé à près de 1600 actions dans le monde, un portefeuille composé uniquement d’un ETF MSCI World suffit à diversifier correctement son portefeuille actions.
  • Investir via un fonds plutôt qu’une sélection d’actions représente un gain de temps énorme : l’investisseur n’a pas à analyser et sélectionner les actions sur lesquelles il souhaite investir.
  • Sur le long terme, les performances des fonds indiciels sont supérieures à celles des fonds de gestion active. Il est donc peu probable de battre les fonds indiciels en tant qu’investisseur individuel.

Pour toutes ces raisons, l’intérêt de pouvoir investir dans des actions cotées n’est pas un critère si pertinent que cela pour l’essentiel des épargnants.

À ce sujet, on trouve d'excellents fonds d’investissement au sein des meilleurs PER assurantiels. Les épargnants souhaitant opter pour une gestion pilotée ou une gestion libre avec une allocation sur des fonds d’investissement n’auront donc pas réellement intérêt à tirer partie du large choix d’actions accessibles via le PER compte-titres Crédit Agricole.

Voyons maintenant du côté des frais si ce PER est intéressant.

Les frais du PER compte-titres Crédit Agricole

Sur le papier, un PER compte-titres a de quoi séduire. Les épargnants éclairés savent que les PER assurantiels, à l’image des assurances vie, supportent des frais de gestion sur les unités de compte (voir tableau), tandis que les comptes-titres ordinaires (CTO) ne supportent pas de tels frais.

Un PER au format compte-titres ouvre donc en théorie la possibilité de limiter les couches de frais et ainsi d’obtenir une meilleure performance nette de frais, toute chose égale par ailleurs.

En pratique, le PER compte-titres du Crédit Agricole se voit malheureusement affubler de droits de garde. Quand on sait que l’essentiel des courtiers en ligne ne prélèvent pas de droits de garde (sur les CTO ou PEA), le PER compte-titres Crédit Agricole est une réelle déception de ce point de vue.

Par ailleurs, ces droits de garde atteignent 0,50 % sur l’encours, ce qui correspond justement au niveau des frais de gestion en unités de compte du meilleur PER de notre classement.

On pourrait donc observer que le PER compte-titres fait jeu égal en matière de frais. Ce n’est pas le cas, puisque le PER compte-titres supporte également des frais de transaction pour chaque ordre d’achat ou de vente de titres. Tandis que les meilleurs PER au format assurantiel ne supportent ni frais d’achat ni frais d’arbitrage.

Le PER compte-titres du Crédit Agricole peut se révéler intéressant (vis-à-vis d’un contrat tel que le PER Linxea Spirit) en termes de frais sous certaines conditions qui ne concernent que peu d’épargnants :

  • Les droits de garde sont plafonnés à 380 € par an. Les épargnants détenant plus de 76 000 euros sur leur PER verront donc le coût des frais de l’enveloppe passer sous la barre des 0,50 %.
  • En sus du point précédent, l’épargnant devra réaliser très peu d’arbitrage.

Voilà beaucoup de si...

Note : les droits de garde sont réduits sur les actions et les OPC Crédit Agricole. Une faveur à la portée limitée qui ne doit pas influencer l’épargnant dans son allocation. Cet avantage ne doit pas éclipser les autres critères à regarder pour sélectionner les supports d’investissement (pensez à comparer la performance des fonds gérés par le Crédit Agricole avec d’autres fonds).

Les options de gestion

L’épargnant a la possibilité de mettre en place des versements programmés à partir de 50 € par mois (ou sur un autre rythme de versement : 150 € par trimestre, 300 € par semestre ou 600 € par an).

Gestion pilotée (gestion sous mandat)

Le PER compte-titres du Crédit Agricole permet d’opter pour une gestion libre ou une gestion pilotée.

La gestion pilotée à horizon propose 3 profils :

  • Prudent,
  • Équilibre,
  • Dynamique.

Ces profils sont construits à partir d’une combinaison de fonds (des fonds Amundi, filiale du Crédit Agricole). Ce mode de gestion comporte un système de sécurisation graduelle des encours vers les supports les moins risqués à mesure que l’épargnant s’approche de l’âge de départ en retraite.

À noter que les droits de garde ne s'appliquent pas sur le capital investi en gestion pilotée (mais il y a des frais de gestion des fonds qui s’appliquent...).

Si vous souhaitez vous tourner vers une gestion pilotée, nous ne saurions trop vous conseiller de vous tourner vers l’excellent PER Yomoni, dont l’allocation s’appuie sur une combinaison de fonds indiciels, une stratégie optimale pour délivrer de bonnes performances avec des frais réduits.

Avis sur le PER compte-titres Crédit Agricole : conclusion

Il y a une attente des épargnants pour un bon PER compte-titres en gestion libre. Le PER compte-titres proposé par le Crédit Agricole répond à cette attente. Il faut féliciter cette initiative car c’est actuellement la seule banque proposant un tel contrat (à notre connaissance).

Malheureusement, dans le détail, ce PER n’est pas davantage intéressant qu’un PER assurantiel tel que le PER Linxea Spirit.

Notez au passage qu’un PER assurantiel profite d’un régime fiscal avantageux sur les successions en cas de décès du souscripteur avant ses 70 ans (chaque bénéficiaire désigné du PER bénéficie d’un abattement de 152 500 euros sur l’assiette taxe à la succession). Tandis que le PER compte-titres n’offre pas cette garantie. C’est une raison de plus pour préférer un PER assurantiel.

Le PER compte-titres Crédit Agricole est pénalisé par des droits de garde excessifs, et des frais de passage d’ordre peu compétitifs. Pour ces raisons, nous ne partageons pas l’engouement que l’on a pu observer chez certains de nos confrères au sujet de ce PER.

Les investisseurs chevronnés souhaitant absolument gérer leur allocation en direct en investissant dans des actions sur lesquels ils ont des convictions pourront tirer parti de ce PER au format compte-titres. Selon nous, l’immense majorité des épargnants aura plutôt intérêt à se tourner vers :

  • le PER Linxea Spirit s’ils souhaitent un PER en gestion libre, avec l’objectif d’investir sur des fonds d’investissement performants (dont des fonds indiciels) voire des supports immobiliers papiers (SCPI),
  • le PER Yomoni s’ils souhaitent un PER en gestion pilotée avec une allocation performante (fonds indiciels/ETF) et des frais réduits.

Autres articles à découvrir sur le sujet :